Langue
La Clau
Le PS accuse: « Les Verts ont fait gagner l’UMP à Saint-Estève »
Langue

Le dénouement de l’élection municipale de Saint-Estève, octroyant la victoire au candidat UMP, Robert Vila, irrite la fédération catalane du Parti Socialiste. Celle-ci accuse Les Verts-Europe Ecologie, qui ont maintenu au second tour leur candidat, Jean-Marc Panis, d’avoir favorisé le parti de Nicolas Sarkozy au détriment du maire socialiste sortant, Elie Puigmal. Dans ce sens, le PS catalan a adressé un courrier déterminé, ce mardi, à la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, pour dénoncer cette stratégie. En soirée, la tresorière socialiste, Marie-Pierre Sadourny, a jugé que les Verts, « en se maintenant au deuxième tour », ont fait « perdre une liste de gauche en position de gagner », avant de citer comme autre exemple celui de l’élection municipale partielle de juin 2009 à Perpignan. La liste menée par M. Panis, finement intitulée « L’alternative de gauche à Saint-Estève », a rassemblé 12,5 % au premier tour, puis 10,7 % au second, tout en séduisant un électorat de gauche opposé à M. Puigmal, auteur de choix budgétaires impopulaires. Mais le PS, dans l’esprit de la gauche plurielle de 1998, dont les Verts ont reproché le paternalisme du partenaire majoritaire, jugent « Les Verts 66 roulent-ils avec l’UMP ? ». Mme Sadourny, selon laquelle les soutiens de M. Panis pourraient être « victimes d’une stratégie stérile et de tactiques desséchées », s’est finalement posé la question « Les Verts 66 sont-ils de gauche ? ».

Partager

Icona de pantalla completa