Langue
La Clau
Le PC craint la privatisation des Trains Régionaux par Georges Frêche
Langue

Les élections régionales, dont le premier tour arrive dans moins de 20 jours, continuent de faire des étincelles à gauche. Ce jeudi, le conseiller régional PC et n°3 de la liste « A gauche maintenant » dans les Pyrénées-Orientales, Philippe Galano, s’est enflammé par communiqué contre le vice-président de la région Languedoc-Roussillon, Jean-Claude Gayssot, également communiste, partisan de la « privatisation des Trains Express Régionaux » (TER) à l’horizon 2012. Ce revirement libéral, dont l’hypothèse est parfaitement assumée par M. Galano, fait écho à l’avenir des TER esquissé par M. Gayssot, mardi 16 février à Perpignan. Ce dernier, par ailleurs fidèle à Georges Frêche contre l’avis du PC, avait affirmé vouloir maintenir les centres techniques des TER situés à Cerbère et à Perpignan, « à 30 Km l’un de l’autre ». Cette situation, « unique en France » est peu crédible pour M. Galano, selon lequel Cerbère et son canton seront en réalité « sacrifiés » par une stratégie induisant une « réduction drastique des équipements et des investissements publics ». Le fidèle à son parti a également évoqué M. Frêche en personne : « quelle garantie nous donne-t-on qu’il ne cédera pas aux sirènes de Bruxelles dans une ouverture au privé dès 2012 pour les TER ? ».

Partager