Langue

La possible étape historique catalane liée aux élections du 27 septembre, suivies d’une éventuelle prise d’indépendance, motive Miquel Calçada. Le 30 juillet, ce journaliste de 50 ans a annoncé par communiqué son départ définitif de Grupflaix, son propre groupe de communication, dont il est actionnaire. Cet indépendantiste de la première heure affirme avoir «contribué à faire avancer le souverainisme au plus haut». Désormais, il souhaite «continuer à travailler selon ce désir, mais depuis la sphère publique», pour la «liberté du pays».

Miquel Calçada a réussi le pari médiatique de créer, en 1992, la station de musique électronique catalophone Flaix FM. Depuis Barcelone, ce média précurseur, imité à Madrid, a conquis une large audience jusqu’aux îles Baléares et en Catalogne du Nord, avant la suppression de sa fréquence de Perpignan en 2010, sur ordre du CSA. Calçada, auteur et producteur d’émissions avant-gardistes inspirés par la France, sur la chaîne publique catalane TV3, est également le fondateur de FlaixBac, station pop-rock européenne largement inspirée d’NRJ. Celle-ci est diffusée depuis 2005 en Roussillon et en Vallespir sur 103.6, en Cerdagne sur 96.1. Dans ce dernier secteur, Flaix FM reste disponible sur 106.6.