Langue

Sous le slogan “pas de démocratie sans électeurs : inscrivez-vous !”, le groupe d’action de La France Insoumise (LFI) de Perpignan, animé par le professeur de lycée Francis Daspe, souhaite convaincre les citoyens les plus éloignés des urnes de l’intérêt de voter. Cette démarche de mobilisation d’électeurs en puissance est engagée en amont de l’élection présidentielle des 10 et 24 avril au nom de son parti, qui est celui de Jean-Luc Mélenchon. La France Insoumise, formation de gauche souverainiste désormais auto-labellisée “Union populaire” sur ses affiches de pré-campagne, affirme qu’elle “considère l’implication citoyenne populaire comme le fondement de tout régime démocratique digne de ce nom”, dans un communiqué du 13 janvier. F. Daspe, à l’oeuvre dans cette opération séduction, invite les non inscrits, aux probabilités d’abstentionnisme encore plus fortes que celles des allergiques idéologiques à l’isoloir, à “s’inscrire ou à vérifier” leur inscription sur les listes électorales.

Ciblage sur les quartiers pauvres à forte immigration

L’inscription sur les listes devant être effectuée avant le 4 mars 2022 afin de pouvoir voter aux élections présidentielle et législatives, dès les prochains jours et tout au long du mois de février, les militants de LFI à Perpignan vont viser délibérément les quartiers déshérités, qui présente généralement une forte proportion de personnes immigrées ou d’origine immigrée. Les mélenchonistes ne fournissent pas cette lecture sociologique, mais ils annoncent leur présence “dans les quartiers de Perpignan au cours des prochaines semaines” et citent “Clodion, Baléares, Cité ensoleillée, Champ de Mars, Centre Ancien”. L’enjeu est de “sensibiliser la population aux enjeux des prochains scrutins afin d’inciter les citoyens à s’inscrire ou à faire inscrire leurs proches sur les listes électorales”. À l’évidence, au-delà du geste noble visant à défendre la démocratie élective, l’enjeu est aussi d’inviter aux urnes des flux de personnes potentiellement électrices de Jean-Luc Mélenchon.

Mélenchon est monté à 34 % dans certains bureaux de Perpignan

Lors de l’élection présidentielle de 2017, le candidat Jean-Luc Mélenchon a fortement performé à Perpignan. Il a attiré 22,72 % des suffrages exprimés, juste derrière Marine Le Pen, leader du 1er tour, à 25.86 %, pour un taux d’abstention de 28,45 %. Le leader de LFI avait même réalisé un score de 26,44 % et de 33,98 % dans les deux bureaux de vote du groupe scolaire Jordi Barre, proche des HLM Saint-Mathieu. Or, le taux d’abstention global de ces deux bureaux s’était élevé à 33,61 %. Une certaine marge de progression est ainsi envisageable pour l’Union populaire, qui opère une stratégie chirurgicale visant à appuyer là où c’est possible.

Plus de nouvelles
Mobilisation du Parti de Gauche 66 à Perpignan © PG66

Les mélenchonistes de Perpignan dénoncent une « monarchie présidentielle »

Nouvelles: Les mélenchonistes de Perpignan dénoncent une « monarchie présidentielle »
Partager
Le Parti de Gauche à la rencontre des citoyens, mardi 28 décembre
Nouvelles: Les mélenchonistes de Perpignan dénoncent une « monarchie présidentielle » - Mobile
Marine Le Pen, candidate du RN à l'élection présidentielle © RN

Tour de chauffe électoral de Marine Le Pen à Perpignan

Nouvelles: Tour de chauffe électoral de Marine Le Pen à Perpignan
Partager
La candidate d’extrême droite à la présidentielle en visite ce dimanche 9 janvier
Nouvelles: Tour de chauffe électoral de Marine Le Pen à Perpignan - Mobile

Partager