Langue
Madrid fait un pas décisif vers la reconnaissance de l’Etat Palestinien
Langue

Le parlement espagnol a suivi l’initiative de plusieurs pays européens, la Suède, le Royaume-Uni, l’Irlande et prochainement la France, pour peser diplomatiquement dans le conflit israélo-palestinien. Après les déclarations du ministre des affaires étrangères espagnol José Manuel García-Margallo ce lundi qui soulignait que « soit nous faisons quelque chose rapidement, soit la viabilité de l’Etat palestinien sera physiquement impossible », c’est la député socialiste et ancienne ministre des Affaires étrangères du gouvernement Zapatero, Trinidad Jiménez, qui a proposé l’initiative au Parlement. Pratiquement à l’unanimité, les députés espagnols ont demandé au gouvernement espagnol qu’il reconnaisse la Palestine comme État. Seul le groupe du partido Popular a souhaité rajouter une nuance à la déclaration, la mention de « prendre pleinement en compte les légitimes préoccupations, intérêts et aspirations de l’État d’Israël ». Cet acte s’inscrit dans une diplomatie européenne qui peine à être unique, mais dont le chef de la Diplomatie de l’Union, l’italienne Federica Mogherini avait dés le départ soutenu la nécessité de protagonisme diplomatique de l’Union Européenne dans le conflit, ainsi que la défense d’une solution qui passe par la création d’un Etat palestinien, avec sa capitale à Jérusalem.