Langue

Un sondage du Centre d’Etudes et d’Opinions (CEO) du gouvernement catalan, publié le 22 juillet, indique que le « oui » à l’indépendance remonte. Lors d’un éventuel référendum, 47,7% des Catalans du Sud voteraient positivement, 42,2% s’exprimerait contre et 8,3% ne se prononce pas. Dans un précédent sondage, en décembre 2014, le « non » s’élevait à 45,3%, contre 44,5% pour le oui. Parmi les offres politiques en présence au Parlement catalan, à Barcelone, 90,4% des électeurs de « Junts pel Sí » voterait « oui » à l’indépendance, comme 89,3% des électeurs de la CUP et 30 % de ceux de « Catalunya Sí que es Pot ».

Les indépendantistes de « Junts pel sí », toujours majoritaires

Le CEO se penche également sur d’éventuelles élections au Parlement catalan, pour signaler que la coalition indépendantiste catalane « Junts pel Sí » (Ensemble pour le Oui) remporterait une nouvelle fois les élections de Catalogne. Cette formation majoritaire, titulaire de 62 députés actuellement, en obtiendrait 60 à 62, sur un total de 135 que compte le Parlement catalan. La structure d’extrême gauche « Catalunya Sí que es Pot » (la Catalogne le peut), soutenue par le parti Podemos, deviendrait la deuxième force politique en s’offrant 20 à 22 sièges, contre 9. La troisième force politique serait le parti centralisateur Ciutadans, qu disposerait de 18 à 21 sièges, contre 25 dans l’actualité. Selon cette même étude, le Parti Socialiste de Catalogne (PSC) resterait stable, en reconduisant son groupe de 16 députés, peut-être 17. La gauche radicale indépendantiste des Candidatures d’Unité Populaire remportant de 6 à 8 sièges, contre 10, le bloc indépendantiste serait représenté par 66 à 70 sièges. Sa capacité d’influence pourrait être fragilisée.

Partager