Langue

La gestion municipale et les blogs personnels sur Internet provoquent des étincelles en Pays Catalan, à l’instar de la plainte déposée le 29 décembre 2009 par le blogueur Bernard Beaucourt contre le maire de Saint-Cyprien, Thierry del Poso, dont il s’estime victime de « violences », consécutives à la publication de plusieurs textes critiques. Le 8 février, le maire UMP de Banyuls, Jean Rède, a porté plainte contre une habitante de la ville, Marguerite Aroles, par ailleurs romancière, pour « Diffamation publique envers un citoyen chargé d’un mandat électif ». Dans un texte du 22 juin, intitulé « Jean Rède et la Justice : la farce continue », Mme Aroles évoquait des « magouilles et malversations perpétrées sans vergogne à la mairie » et désignait M. Rède comme le « plus protégé des maires ripoux du département », à travers de supposées forces « occultes et ô combien puissantes ». La citoyenne, irritée par la gestion de son maire, poussait le bouchon jusqu’à ironiser sur l’état de santé du maire, nommé « JR », en référence à l’ambiance de la série télévisée américaine « Dallas ». Convoquée par le Tribunal de Grande Instance de Perpignan le 15 mars, Marguerite Aroles suscite une pétition de soutien sur Internet, « Jean Rède est contre la Liberté d’expression ».

Partager