Langue

L’Université Catalane d’Été, qui déroule depuis le 16 août à Prades, a invité ce lundi le leader souverainiste flamand Jan Jambon à prononcer une conférence sur l’actualité de son territoire. Le grand forum culturel organisé depuis 1969 au pied du Canigou, a souhaité donner la parole au président de la coalition Nouvelle Alliance Flamande, dans l’intention de comparer les processus territoriaux en cours en Catalogne du Sud et et Flandres, respectivement au sein des territoires espagnol et belge. Jan Jambon, porte-parole de son parti à la Chambre des Représentants de Belgique, a ainsi lancé « il n’est plus question de langues », car, selon lui, le renouvellement linguistique « est dernière nous ». Le problème « réel » de la Belgique actuelle serait « socio-économique », d’après le chef de file souverainiste, qui établit un parallèle direct avec la Catalogne. D’après son appréciation, « le transfert d’argent de la Catalogne vers le reste de l’Espagne est très comparable au cas flamand ».

Cette intervention à succès s’est déroulée dans un lieu confiné, fréquenté par plus d’un millier de Catalans du Sud et d’habitants des Pays Catalans, dont les Îles Baléares et la région de València. L’Université Catalane d’Été, qui concentre jusqu’à ce mercredi une longue liste de personnalités politiques sud-catalanes, et bénéficie d’une importante couverture en Catalogne du Sud et en Espagne, renouvelle cette année une étrange stratégie d’isolement. Tout en programmant des conférences scientifiques d’une qualité rare, elle laisse de côté les problématiques environnantes, parmis lesquelles figure la grave crise fruitière du Roussillon, ou les destinées économiques, culturelles et sociales de la Catalogne du Nord.

Partager

Icona de pantalla completa