Langue

Andreu Mas-Colell, le ministre-conseiller de l’Économie du gouvernement catalan, a présenté mardi un budget 2011 étonnant. Celui-ci manifeste une baisse de 10% par rapport au précédent, pour atteindre 39,3 milliards d’euros, ce qui, selon le syndicat Union Générale des Travailleurs (UGT), le ramène au niveau de 2007. Alors que 70% des dépenses sont allouées aux Départements de la Santé, de l’Éducation, du Bien-être et de la Famille, l’auteur de ce budget 2011 le résume par une priorité à « l’austérité et la dépense sociale« . En effet, le déficit catalan atteint 2,66% du PIB, alors que le Gouvernement espagnol a fixé l’objectif de 1,3% aux 17 communautés territoriales autonomes d’Espagne, parmi lesquelles figure la Catalogne. Ce non-respect des critères de convergences par une des communautés les plus riches a déjà provoqué des tensions entre la ministre espagnole de l’Economie, Elena Salgado, et M. Mas-Colell, car l’Espagne est elle-même surveillée de près par l’Union Européenne.

Le Parlement catalan prévoit de débattre sur ce budget le 15 juin, puis la session des 20 et 21 juillet sera réservée au débat final. Cependant, le syndicat UGT n’a pas attendu pour afficher son mécontentement, en avertissant de la destruction de milliers d’emplois, et la remise en cause de l’État-providence, tout en soulignant un manque d’ambition. Les secteurs de l’Economie et de la Connaissance reculent en effet de 18%, tandis que les aides destinées aux entreprises et à la lutte contre le chômage perdent 23%. Dans ce contexte, le syndicat pointe du doigt un manque d’efficacité dans la lutte contre la fraude fiscale et l’économie parallèle. Il critique aussi la suppression des droits de successions, qui fera baisser les recettes de 150 millions d’euros, soit 15% des coupes budgétaires prévues pour le seul domaine de la Santé.

Partager