Langue

Le vice-président du Front National, chef de l’opposition à la mairie de Perpignan et député européen Louis Aliot, ne prendra pas part aux élections départementales de 2015. En mars 2011, l’intéressé s’était offert un score explosif de 46,24 % aux cantonales, dans le quartier du Bas-Vernet de Perpignan. Il aurait probablement pu augmenter cette performance au printemps prochain, mais il préfère se concentrer sur les élections régionales. Dans une interview publiée ce 19 décembre par le blog Midi-Pyrénées Politiques, rattaché à France 3, M. Aliot annonce sa candidature : « Je ne me présenterai pas aux cantonales. Je vais me concentrer sur la Région. Si je suis élu président de la Région, je démissionnerai de tous mes autres mandats ». Alors que l’UMP-UDI et le Parti Socialiste doivent résoudre leurs éliminatoires internes, le FN est ainsi le premier à aligner son candidat. Celui-ci estime que son parti « peut gagner la région », car « le PS et l’UMP sont affaiblis ». Il ‘estime être la « seule personnalité véritablement connue », pour une échéance « où la personnalisation est vitale ».