Langue

Le député-maire UMP de la ville de Pollestres, Daniel Mach, est intervenu ce mardi après-midi dans le cadre de la crise du concombre, lors de l’habituelle séance de questions au gouvernement. Alors que les marchés concernant ce légume, notamment sa zone de production située en Pays Catalan, font les frais d’un désintérêt des consommateurs, l’élu a informé le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, des difficultés rencontrées par les agriculteurs du département des Pyrénées-Orientales. M. Mach a évoqué une « terrible mévente », et annoncé une vente de concombres en baisse « de 90% » et de crudités « de 40% », avant de signaler des événéments de crise qui « enfoncent notre agriculture, pourtant déjà très fragile, dans une nouvelle crise ».

Cette intervention a permis au député d’avancer un chiffre inquiétant, concernant les pertes occasionnées pour les producteurs : celles-ci atteignent 250.000 euros par jour, avec pour conséquence l’urgence d’un « soutien très efficace pour passer ce cap ». Plutôt qu’une aide financière débloquée par l’État, selon la méthode traditionnelle, Daniel Mach a suggéré la mise en place d’une campagne publicitaire relayée par le ministère de l’Agriculture, qui « permettrait de rassurer les consommateurs et de les inciter à soutenir notre agriculture française ». Le discours de l’élu, au contenu ostensiblement inquiet, s’est conclu par une demande de solidarité envers une « filière au bord du gouffre ».

Partager