Langue
La Clau
Le député Daniel Mach s’indigne du recul de l’Etat sur les tests ADN
Langue

La polémique qui entoure les tests ADN envisagés à des fins de régulation de l’immigration en France, dans le cadre du regroupement familial, implique directement le député-maire de Pollestres et président de l’UMP du Pays Catalan, Daniel Mach. Dans un courrier catégorique, transmis ce mardi à Eric Besson, Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’identité nationale et du Développement solidaire, l’élu considère « extrêmement choquante » la position du ministre, qui recule en ne souhaitant pas signer les décrets d’application de la loi relative aux tests ADN, votée en 2007. M. Mach, qui affirme avoir oeuvré en faveur de ce projet, pour lequel il a dû affronter des remarques « particulièrement acerbes » et des « accusations malsaines » de ses concitoyens, exprime sa « profonde indignation » envers le revirement du ministre, alors même que l’avenir du texte semble des plus incertains. Selon le journal Le Monde de ce mercredi, Nicolas Sarkozy se serait lui-même exprimé en début de semaine sur le sujet, en déclarant que « tout le monde sait que les tests ADN ne servent à rien (…) On a été très maladroits, on n’a rien expliqué et ça a explosé ».

Partager