Langue
La Clau
Le député Daniel Mach revient à la charge pour la promotion du catalan
Langue

Très remarqué le 7 mai 2008 à l’Assemblée Nationale en déclarant au micro que la langue catalane est un « droit », le député-maire UMP de Pollestres Daniel Mach montre un attachement persistant aux langues régionales, à travers celle de son territoire. Ce mardi, le député breton Marc Le Fur, également UMP, s’est en effet indigné de l’attitude du ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, au sujet des langues de France, en déclarant, en marge de l’assemblée, en avoir « marre d’un ministre de la Culture qui ne bouge pas …) en dépit de (ses) demandes réitérées ». Le lien avec M. Mach est tout trouvé, car l’élu brittophone a constitué un groupe de 11 parlementaires UMP favorables au vote d’une loi de promotion des langues régionales, dont fait partie l’ancien président de l’UMP des Pyrénées-Orientales, également défenseur de la structure départementale et de son numéro « 66 ». Un texte rédigé par le groupe sera prochainement soumis en haut lieu, car, selon M. Le Fur, le candidat Nicolas Sarkozy a pris des « engagements » en faveur des langues historiques de France, lors de la campagne présidentielle de 2007, puis l’idée d’une loi a été annoncée lors des débats constitutionnels par le garde des Sceaux et la ministre de la Culture, Christine Albanel.

Partager

Icona de pantalla completa