Langue
La Clau
Le député Cresta critique l’explosion commerciale de Perpignan à l’Assemblée nationale
Langue
Dans le contexte d’une nouvelle explosion des surfaces commerciales en Pays Catalan, le député socialiste Jacques Cresta monte au créneau. Ce mardi 10 février, le parlementaire élu dans les Pyrénées-Orientales a dénoncé dans l’hémycicle de l’Assemblée nationale l’absence de régulation des zones commerciales. Estimant à plus de 300 000 m² les nouvelles surfaces affectées au commerce depuis 2012 dans le territoire, le député a souligné que les nouveaux magasins des périphéries « captent de plus en plus de consommateurs » tandis que « de nombreux commerces de centre-ville cessent leur activité par manque de clientèle ». Jacques Cresta a cité les plus de 20 % des commerces du centre-ville de Perpignan fermant chaque année et fustigé une « concurrence exacerbée » de la ville envers elle-même. Alors que 100 000 m² de zones commerciales « devraient voir le jour sur la seule agglomération de Perpignan », il a décrit la stratégie des maires, dont « l’accueil pour leur commune d’une zone commerciale est souvent le seul moyen de créer de l’emploi et de s’assurer de nouvelles entrées fiscales ». Cette « gestion au coup par coup, sans vision territoriale et à court terme », a reçu ses critiques.

Intervention de Jacques Cresta à l’Assemblée nationale, 10 février 2015

Partager