Langue
La Clau
Le Conseil Général catalan augmente les impôts de 8%, Codognès s’abstient
Langue

L’assemblée départementale réunie hier à Perpignan a voté une augmentation d’impôts de 14 millions d’euros, soit 8% pour les contribuables du territoire. Selon l’argumentaire de Christian Bourquin, président socialiste du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, cette mesure par nature impopulaire est justifiée par une nécessaire prise en charge publique de la crise. Par ailleurs, M. Bourquin évalue à 76 millions le manque budgétaire imputable au « désengagement » de l’Etat consécutif à la loi de décentralisation de 2003, la compensation annoncée se traduisant par environ 10 euros supplémentaires prélevés à chaque contribuable. Lors du vote, le dissident socialiste Jean Codognès, prétendant à la conquête de la ville de Perpignan, a choisi l’abstention, considérant que le Conseil Général catalan, dont les 450 millions de budget annuel sont affectés à 100 millions au fonctionnement, le reste étant alloué pour 57% aux aides sociales, se doit de montrer l’exemple, par temps de crise, en rognant sur son dispositif de communication. Par communiqué, le groupe UMP de l’assemblée a visé hier un « cadeau empoisonné » fait aux contribuables catalans et critiqué M. Bourquin, « totalement hermétique » à ses propositions de construction d’un budget sans hausses fiscales.

Partager

Icona de pantalla completa