Langue
La Clau
Le Burro Masqué exige le « repentir » du président régional Georges Frêche
Langue

Pointilleux sur les symboles, le « Burro Masqué », personnage tenace défendu par une association qui réunit ses amis, revient à la charge au sujet des plaques minéralogiques des véhicules des Pyrénées-Orientales. Samedi, l’association des amis de la mascotte a sollicité un entretien avec le Président de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche. Les défenseurs du Pays Catalan, sous couvert de la sympathie suscitée par ce « Zorro » territorial, souhaitent remettre à M. Frêche, une demande de dérogation « à transmettre au gouvernement ». Dans un communiqué, le secrétariat du Burro Masqué, regrettant que le président régional « multiplie ses visites dans notre département en espérant faire oublier ses attaques à l’égard des Catalans », demande le « repentir » de ce dernier, qu’il souhaite voir devenir son meilleur relais auprès du ministère de l’Intérieur, apte à légaliser l’apposition d’un petit drapeau catalan sur les plaques en lieu et place de l’actuel logo de la région mort-née « Septimanie », dont le quadrupède avait été le principal adversaire populaire, en 2005.

Partager

Icona de pantalla completa