Langue
La Clau
L’agglomération Perpignan-Méditerranée prend modèle sur le « Grand Paris »
Langue

Pour préfigurer sa deuxième décennie, l’Agglomération Perpignan-Méditerranée s’inspire du plan gouvernemental « Grand Paris », dont le projet de loi a été adopté le 27 mai. Sur invitation de l’Atelier d’Urbanisme de Perpignan, dix prestigieuses équipes d’architectes internationales présentent ce vendredi à Perpignan le nouvel « art » de l’aménagement des villes. L’Agglomération, qui appelle de ses vœux une économie urbaine durable, irréprochable au plan écologique et humain, souhaite en effet enrayer l’étalement urbain et créer un réseau de transports en maillage, et non pas étoilé autour d’un centre. Une conférence pointue est ainsi prévue pour dessiner une plaine du Roussillon à l’urbanisme repensé, qui rendrait la ville plus mixte et plus solidaire, par association des quartiers sensibles à l’aménagement global. L’Agglomération aux 26 communes trouvera des pistes, déjà explorées pour le Grand Paris, fournies par l’équipe de l’architecte Jean Nouvel, l’équipe londonienne Rogers, le Groupe Descartes parisien et l’équipe milanaise Bernardo Secci. Dans cette quête transparaît le profil du président de l’Agglomération, Jean-Paul Alduy, ex-directeur technique de l’Institut d’aménagement d’Ile-de-France et « créateur » de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Partager