Langue

Les Pyrénées-Orientales reçoivent la visite de la ministre des sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, Valérie Fourneyron, ce vendredi 24 janvier. Ce passage en Pays Catalan permettra à l’ancienne députée-maire de Rouen de s’intéresser au sujet de « l’engagement et de l’emploi des jeunes », selon les précisions fournies par les services de l’Etat à Perpignan. La ministre, qui assistera aux conclusions des Rencontres territoriales de la Jeunesse de novembre 2013, rencontrere cinq jeunes du Roussillon en junior association ou en service civique. Ultérieurement, elle signera une convention portant sur la création de 30 emplois d’avenir, destinés au club de rugby les Dragons Catalans, en compagnie de Carlos Zalduendo, président de la Fédération Française de Rugby à XIII, et de Bernard Guasch, président du club. Après avoir assisté à un entraînement de l’équipe, Mme Fourneyron rencontrera les agents de la direction départementale de la cohésion sociale, lors d’une réunion à huis-clos.

La « quenelle » d’Anelka, « écoeurante » pour V. Fourneyron

Discrète parmi les effectifs du gouvernement, Valérie Fourneyron s’est cependant illustrée en fin d’année dernière, lors de la vague médiatique des « quenelles » tendancieuses lancées par l’humoriste Dieudonné. Alors que le footballeur Nicolas Anelka, joueur du West Bromwich Albion, a effectué ce geste sous les caméras, le 28 décembre, la ministre a dénoncé une « provocation choquante, écoeurante », en ajoutant « Pas de place pour l’antisémitisme et l’incitation à la haine sur les terrains de foot ».

Partager