Langue

La crise mondiale et la panne institutionnelle européenne font voler en éclat l’esprit de l’espace l’espace Schengen, issu de la convention du même nom contenue dans le Traité d’Amsterdam en vigueur depuis 1997. Après une quinzaine d’année de relâchement de la frontière des Pyrénées catalanes à la faveur de la « libre circulation des biens et des personnes », le ministre du Budget Eric Woerth a annoncé ce matin Perthus le « renforcement » des contrôles aux frontières pour stopper le « tourisme fiscal », tel qu’est nommé l’achat de cigarettes, souvent abusif, effectué par les citoyens français notamment dans la région de l’Empordà. L’inquiétude française, justifiée par une explosion de 68% des saisies de tabac en 2008 par rapport à 2007, tandis que 40 buralistes que les 180 que compte le Pays Catalan du Nord ont du fermer leurs portes depuis 2003, s’est traduite par une opération « tabac légal », depuis le 3 mars au Perthus. Le constat augmente en quantité, avec 60% du trafic de tabac vers le territoire français situé sur la ligne Perpignan-Bayonne-Toulouse. Dans les prochains mois, les nouvelles files de véhicules en attente à la frontière pourraient ainsi re-matérialiser celle-ci et freiner les flux de toute sorte inhérents à la création d’un espace transfrontalier.

Partager

Icona de pantalla completa