Langue

De nouvelles révélations pourraient enfoncer davantage l’équipe de Jean-Paul Alduy dans le pétrin. En effet, lors d’une conférence de presse, Mme. Jacqueline Amiel-Donat, candidate socialiste à la mairie de Perpignan et chef de file de l’actuelle opposition municipale face au maire Jean-Alduy, a révélé hier la présence de « fausses signatures d’électeurs » lors de la fraude électorale dite de la « chaussette », survenue en mars dernier. Mme Amiel-Donat, qui a consulté le dossier au titre de partie civile, a insisté hier sur le fait que Mme Tjoyas, ex-deuxième adjointe de la ville, qui a démissionné le 17 octobre, et la nièce de M. Georges Garcia, principal protagoniste visible de la fraude, Angélique Garcia, sont poursuivies pour «avoir fourni aide et assistance à Georges Garcia pour soustraire ou ajouter des bulletins» et «avoir substitué ou imité volontairement des signatures d’électeurs sur la liste d’émargement du bureau de vote numéro 4, notamment celle de 10 électeurs dont il a pu être vérifié par les enquêteurs qu’on avait voté pour eux». Enfin, Mme Amiel-Donat a jugé hier « On est bien dans le cadre d’une fraude avérée », selon ses propos, rapportés par l’agence France-Presse.

Partager