Langue

La situation de crise internationale entraîne en Catalogne du Sud un phénomène de départs du territoire, illustré par une soustraction démographique de 88.000 personnes au premier semestre 2012. Selon une étude publiée le 17 juillet par l’Institut National de Stastistiques espagnol (INE), la Catalogne est la communauté autonome espagnole, sur un ensemble de 17, qui a compté le plus grand nombre d’émigrés, à hauteur de 32 % du total espagnol, atteignant lui-même 270.000 habitants dans la même période. Cependant, pour la Catalogne, 90,7 % des personnes qui ont fait le choix de chercher un avenir professionnel ailleurs étaient de nationalité étrangère. Le volume général, qui constitue le double des départs signalés sur la même séquence de 2011, indique le renforcement d’une tendance durable, alors que le taux de chômage sud-catalan s’élevait à 22,16 % au premier trimestre, pour 24,3 % dans l’Espagne globale.

Au classement général, la communauté autonome de Madrid est la deuxième région espagnole en matière de départs, à hauteur de 50.000 personnes. Selon l’INE, sur le seul critère des personnes de nationalité étrangère, le solde démographique espagnol a affiché sur la même période une valeur négative, car 228.900 ont quitté le territoire tandis que 178.021 s’y établissaient, soit 25.000 personnes de moins qu’en 2011.

Partager

Icona de pantalla completa