Langue

A l’identique de Microsoft dans les années 1990, Google est dans le viseur la Commission Européenne. Celle-ci est en mesure de lui exiger de se constituer deux entités distinctes, pour séparer son moteur de recherche du reste de ses activités. Dans les faits, Bruxelles souhaite mettre fin à la position dominante de Google dans la billetique en transport aérien. En effet, depuis 2013, le service Google Flights, créé en 2011, commercialise des billets d’avion depuis l’Union européenne. L’ingénierie Google, réputée dans les domaines de la santé ou de la bureautique avancée, permet à l’entreprise d’avancer de tous les côtés. Pour contrer sa progression, le Parlement européen doit adopter ce mercredi 24 novembre une résolution agressive. Le pouvoir d’initiative législative étant détenu par la Commission, non par le Parlement européen, la scission de Google devrait exiger un délai important.