Langue

« Souhaitez-vous que la Catalogne soit un Etat indépendant sous forme de République » est la question qui sera posée aux électeurs de Catalogne du Sud, le 1er octobre. Cette date et cette interrogation ont été officiellement annoncées ce vendredi 9 juin à Barcelone par Carles Puigdemont, le président du gouvernement autonome catalan. La confirmation de l’organisation de ce référendum sur la souveraineté précède un inévitable conflit avec le gouvernement central espagnol, selon lequel cette consultation est illégale. Le Premier ministre, Mariano Rajoy, ne permettra pas la tenue d’un référendum, car son gouvernement le juge inconstitutionnelle. Pour sa part, Carles Puigdemont se déclare ouvert au dialogue avec Madrid, mais a exclu, ce vendredi, toute négociation sur la mise en place de la consultation.

Partager