Langue

La prochaine étape du processus catalan vers une éventuelle indépendance comportera des élections anticipées le 27 septembre et une campagne électorale dès le 11 septembre. Ces échéances ont été communiquée ce mercredi 14 janvier par le président de la Generalitat de Catalogne. Artur Mas a délivré son choix aux côtés du président du parti Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), Oriol Junqueras. Cette formation, tout comme la coalition de centre-droit Convergence et Union (CiU), présidée par Artur Mas, présenteront des listes séparées, régies par des « feuilles de route partagées », mais chacune proposera la fondation d’un Etat catalan, selon l’accord conclu par les deux hommes à l’issue de 5 heures de réunion à Barcelone.

Après plusieurs semaines de tensions et l’apparition de divisions stratégiques, les partis indépendantistes refont manifestement bloc. M. Mas estime que ce « pacte de l’unité » garantit la « continuité du processus de transition nationale », qui devra permettre « que l’on obtienne la victoire ». Artur Mas dispose de l’entière compétence en matière de tenue d’élections anticipées, selon la loi espagnole. Mais ce scrutin ouvre nécessairement un nouveau front avec le gouvernement central, à Madrid, dirigé par le très droitier Partido Popular. Le Premier ministre, Mariano Rajoy estime qu’il y a « trop d’élections » en Catalogne, car des municipales se déroulent en mars.

Partager

Icona de pantalla completa