Langue

Après la création « d’ambassades » à Paris, Londres ou Berlin, et un projet d’ouverture à Pékin, le gouvernement catalan a approuvé hier, mardi 9 septembre, le lancement, dès l’automne, d’un projet d’ouverture d’une autre délégation, aux USA. Stratégiquement placés à New York, ces bureaux auront pour mission d’établir des relations bilatérales tant avec les différentes institutions américaines mais aussi canadiennes que directement avec les Nations Unies, dont le siège est établi sur l’île de Manhattan, tout comme avec d’autres officines internationales. Prévue dans le nouveau statut d’autonomie de la Catalogne approuvé en 2006, cette représentativité extérieure du gouvernement catalan coordonnera désormais toutes les actions des divers organismes publics catalans à l’étranger. Elle constituera surtout, pour la première fois, une véritable représentation institutionnelle et politique pilotée exclusivement depuis Barcelone par la secrétaire des affaires extérieures, Roser Clavell, placée directement sous l’autorité du vice-président du gouvernement autonome, Josep Lluís Carod-Rovira, ancien président du parti ERC, de la branche social-démocrate catalane.

Partager

Icona de pantalla completa