Langue

Les similitudes de situation identitaire, politique et territoriale de la Catalogne et du Québec, qui rapprochent naturellement ces deux terres, se sont traduites ce vendredi à Barcelone par un acte protocolaire officiel. La viceconseillère aux Affaires Extérieures et à la Coopération de la Generalitat de Catalunya, Roser Clavell, et le vice-ministre des Relations Internationales du Québec, François Turennem, ont signé un engagement, qui court jusqu’en 2012. Cette passerelle internationale, considérée comme une « priorité » par Mme. Clavel, non limitée à une série de liens institutionnels, concerne 30 champs d’action majeurs en matière d’économie, d’immigration, de culture, de langue, de tourisme, de recherche, de science, de technologie, d’intégration sociale, ou encore de changement climatique, de santé et d’emploi. Parmi les partenariats entre ces deux territoires, qui partagent le statut de minorités culturelles et humaines au sein des Etats que sont le Canada et l’Espagne, le secteur des biotechnologies bénéficie déjà d’une stratégie commune. En effet, un accord entre les structures BioCAT et BiopolisQuebec a été signé à Chicago, début mai. Les relations entre la Catalogne et le Québec ont débuté en 1982, avant d’être officialisées en 1996 par la signature d’un Accord de coopération.

Partager