Langue

Le bloc indépendantiste est le grand vainqueur des élections de Catalogne, qui se déroulaient ce dimanche 27 septembre dans les quatre provinces de Barcelone, Girona, Tarragona el Lleida. La candidature Junts pel Sí (Ensemble pour le oui) intégrée par le président catalan Artur Mas et la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC) a obtenu 62 sièges au Parlement de Catalogne. Couvrant presque la moitié de l’hémicycle, composé de 135 sièges, elle devra faire alliance avec les Candidatures d’Unité Populaire (CUP), qui obtiennent 10 députés. Le souverainisme d’extrême gauche, de gauche, du centre et du centre-droit s’assure ainsi 72 sièges à l’issue de ce scrutin qui a suscité une participation historique de 77%.

Echec du PP soutenu par Nicolas Sarkozy

Les autres composantes du Parlement catalan seront désormais la formation d’obédience jacobine Ciutadans (Citoyens, 25 sièges), le Parti Socialiste de Catalogne (PSC, 16 sièges), Catalunya Sí que es pot (En Catalogne, on peut), soutenu par le parti Podemos, qui a obtenu 11 sièges. Le Parti Popular (PP), soutenu par Nicolas Sarkozy lors d’un meeting à Barcelone, dispose d’une faible représentation dans la chambre catalane. Avec 11 députés, il occupe un espace réduit, malgré détenir le pouvoir au gouvernement espagnol. Cette caractéristique semble signaler une sociologie électorale catalane détachée de l’Espagne.

Partager

Icona de pantalla completa