Langue

Jordi Bourquin, fils de l’ancien président du Conseil général des Pyrénées-Orientales et de la Région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, annonce son entrée dans l’arène politique. L’intéressé, âgé de 35 ans, nous a communiqué cette information ce mercredi 3 mai, préalablement à une conférence de presse organisée ce jeudi 4 mai au Club de la Presse de Perpignan. Il nous affirme vouloir «favoriser et augmenter l’implication de la population au travers de nouvelles méthodes, avec pour objectif une efficacité politique accrue». A cet effet, Jordi Bourquin sollicite Internet et la démocratie participative, pour asseoir sa candidature et son éventuel mandat, qui concernent la 3ème circonscription des Pyrénées-Orientales. Celle-ci inclut les cantons de Millas, Mont-Louis, Perpignan II, VI et VIII, Prades, Saillagouse,,Saint-Estève et Vinça.

Jordi Bourquin nous fait part de ses engagements et de son calendrier. Le candidat parcourt la circonscription jusqu’au 22 mai pour définir son programme. En cas de victoire, lors des cinq années de son mandat, il proposera aux citoyens de voter pour ou contre les «lois qui feront l’actualité». Il permettra ainsi de «participer à leur élaboration». Jordi Bourquin suggère de mettre à disposition sa future réserve parlementaire, soit 130.000 euros, à l’entière disposition du territoire.

Un faux départ politique en 2015

Attendu aux élections régionales de 2015, Jordi Bourquin avait reporté son entrée en politique en vertu du manque d’accointances avec Ségolène Neuville, première secrétaire fédérale du Parti Socialiste des Pyrénées-Orientales et ancienne compagne de son propre père, disparu en août 2014. Mme Neuville est par ailleurs députée de la 3e circonscription catalane…
En mars 2016, Jordi Bourquin et sa soeur Sophie Bourquin avaient été mis à l’écart de la création d’une association portant le nom de leur père, « Les amis de Christian Bourquin ». Cette structure, fondée par l’entourage de la présidente socialiste du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, Hermeline Malherbe, a pour but de capitaliser l’assise électorale du défunt, reconnu comme homme fort du Parti Socialiste en Pays Catalan. Aux prochaines législatives, Jordi Bourquin semble devoir concourir sans étiquette politique.

Site de campagne de Jordi Bourquin : jemilite.com

Partager