Langue
La Clau
Joëlle Ferrand relaxée dans l’affaire du port du Barcarès, appel du parquet
Langue

Ce lundi en début d’après-midi, la justice perpignanaise a opté pour cesser les poursuites à l’encontre de la maire UMP de la ville du Barcarès, Joëlle Ferrand, dans le cadre d’un présumé « délit de favoritisme ». Le dragage du port du Barcarès, au présumé bénéfice spécifique d’un ancien conseiller municipal, Patrick Goncalves, par ailleurs pêcheur, intéressait les autorités judiciaires depuis mai 2005. Dans ses conclusions, le tribunal correctionnel n’a signalé aucune entorse commise envers le code des marchés publics et ont relaxé l’intéressée et son ancien conseiller. Cette affaire avait bénéficié d’un report d’audience, le tribunal correctionnel de Perpignan ayant formulé une première citation en date du 27 avril 2009, renvoyée au 21 septembre. L’intéressée, qui n’a pas assisté à l’audience de ce lundi, voit ainsi s’éloigner les réquisitions du procureur, qui prévoyait de lourdes sanctions, comprenant notamment 2 ans de prison avec sursis, 5 ans de privation des droits civiques et 15.000 euros d’amende pour elle-même et M. Goncalves. Ce lundi après-midi, le parquet a cependant fait appel de cette décision.

Partager