Langue
La Clau
Jean-Paul Alduy, réélu à 92% président de Perpignan-Méditerranée
Langue

Le premier adjoint de la mairie de Perpignan et Sénateur UMP des Pyrénées-Orientales Jean-Paul Alduy, a été réélu ce vendredi matin à la présidence de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (PMCA). En obtenant 92% des suffrages, soit 128 voix, l’artisan de l’institution a amélioré son score de 87,5%, réalisé lors du dernier scrutin de ce type, organisé en juillet 2009. Ce vote, effectué en interne, dès la première heure, par le Conseil de Communauté, s’est déroulé en présence de 139 membres issus des 36 communes du puzzle de la plaine du Roussillon. Parmi les nouveaux électeurs figuraient 9 représentants de l’ancienne communauté du Rivesaltais ainsi que Jean Vila, premier magistrat de la Ville de Cabestany, lui-même réfractaire à l’incorporation de sa commune au sein de PMCA. Candidat surprise face à M. Alduy, dans un exercice démocratique qui tend à normaliser le fonctionnement de la structure, le maire communiste a obtenu 7 voix, lors du vote, qui a comporté 4 bulletins invalidés, blancs ou nuls. L’intervention de l’intéressé, largement remarquée, a comporté un volet sur la défense d’une « régie départementale des transports et de l’eau », et une proposition concernant l’implication citoyenne au sein de la structure. Dans ce sens, une réforme du mode d’élection des communautés d’agglomération françaises est d’ailleurs envisagée par l’Etat. Validée pour 2014, cette évolution envisage notamment que les membres des « organes délibérants », c’est à dire les conseillers communautaires, très nombreux à l’heure actuelle, soient élus au suffrage direct, en même temps et sur la même liste que les conseillers municipaux, lors des élections municipales, justement en 2014.

Partager