Langue

Sur le départ à Perpignan, où sa vie politique l’a conduit depuis 1992, le président de la Communauté d’Agglomération Perpignan Méditerranée, Jean-Paul Alduy, ne devient pas soudainement étranger à la chose publique. L’ancien maire de Perpignan retrouve même ses racines en soutenant à Céret le candidat centriste Jean-Pierre Brazès, membre comme lui de l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI), soutenu par l’UMP et Convergence Démocratique de Catalogne (CDC). Jean-Paul Alduy, enfant de la région du Vallespir, a passé de longues heures au Lycée Déodat de Séverac de Céret, à la fin des années 1950, du temps où son père, Paul Alduy, était conseiller général du canton de Prats-de-Mollo, maire d’Amélie-les-bains et député. Après un premier soutien manifesté début mars par sa présence lors de l’inauguration de la permanence de la liste « Céret la dynamique », il participera à une soirée électorale, au Cinéma Le Vauban, en compagnie de M. Brazès et Marta Felip, mairesse CDC de Figueres.