Langue

Les remaniements s’accélèrent à la tête de l’UMP des Pyrénées-Orientales, après la démission soudaine, mardi 15 septembre, du président fédéral Daniel Mach et du secrétaire fédéral, François Calvet, respectivement députés-maires de Pollestres et du Soler. Les instances parisiennes du parti présidentiel, qui ne sont pas étrangères aux bouleversements actuels, ont désormais la préférence pour Jacqueline Irles, députée-maire de Villeneuve-de-la-raho, plus jeune dans la fonction, envisagée à la présidence départementale, auprès de laquelle un nouveau secrétaire sera désigné par les mêmes instances. Celui-ci pourrait être le maire de Prades, tout aussi crédité de fraîcheur dans la fonction, par ailleurs tête de liste départementale aux élections régionales de 2010. Introduit dans les ministères, ancien directeur de cabinet de l’actuel secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, M. Castex pourrait être à même, avec Mme Irles, réputée proche du secrétaire d’État à l’Intérieur et aux Collectivités Territoriales, Alain Marleix, de prendre les rênes du parti en Pays Catalan, dans une adversité interne prévisible, l’image d’un hold-up politique étant l’essentiel de l’argumentaire opposant face au nouveau binôme, davantage connecté aux sphères de décision.

Partager

Icona de pantalla completa