Langue

Le président de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, a réagi lundi aux propos répercutés par le Midi Olympique, cité par La Clau, qui attribuait, dans son édition du lundi précédent, des propos fâcheux au sujet de l’USAP. L’expression « rayer l’USAP de la carte » a en effet ému le monde de l’ovalie et, plus généralement, le Pays Catalan, dans le climat tout particulièrement sensible de la précampagne des élections régionales du mois de mars. Dans un communiqué faisant office de « démenti formel », dont notre rédaction n’a pas été destinataire, M. Frêche regrette que l’on lui « prête des propos » en inventant des « polémiques de toutes pièces », avant de mettre en avant de bonnes relations maintenues entre ses services et la personne de Paul Goze, président de l’USAP. L’information initiale, reproduite sur plusieurs blogs et forum sportifs et politiques, a commencé de provoquer un tollé, le public tendant à rattacher la fausse phrase à la série des prédécentes, avérées, prononcées par le président régional depuis quelques années. Par ces lignes, La Clau elle-même dément la réalité de ces déclarations.

Partager