Langue
La Clau
Frêche, supporter théorique de Codognès, soutiendra Amiel-Donat à Perpignan
Langue

Le président de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, en visite hier à Port-Vendres, a promis à la candidate socialiste Jacqueline Amiel-Donat, accolade paternelle à l’appui, son soutien en cas de nouvelles élections municipales à Perpignan, après une décision administrative définitivement rendue à la mi-octobre. Dans un savant exercice d’ajustement de stratégie, M. Frêche a ainsi marqué l’empreinte de son parti en pays catalan, moins d’un an après avoir publié « Il faut saborder le PS », ouvrage dans lequel le patron régional, partisan d’un rapprochement avec le Mouvement Démocrate, prône la refondation idéologique. Lors de cette visite inaugurale de l’usine rénovée de Paulilles, M. Frêche n’a pu qu’éviter la promotion de ce rapprochement, désormais caduque face à un scénario identique à Perpignan mais incarné par des acteurs fâchés avec sa favorite. En effet, lors d’une éventuelle remise en jeu de l’élection, l’ex-socialiste Jean Codognès, comme Frêche l’a lui-même été un temps, serait très vraisemblablement allié au Modem et à Convergence Démocratique de Catalogne, contre Mme Amiel Donat et contre Jean-Paul Alduy, le maire en fonctions.

Partager