Langue

L’ascension vertigineuse du parti anticapitaliste Podemos semble s’être arrêté, c’est du moins ce que révèle un sondage publié par le quotidien El Pais ce dimanche 7 décembre. Le parti de Pablo Iglésias, classé premier parti d’Espagne en intentions de vote selon un sondage du 4 novembre dernier, rétrograde en deuxième place derrière le PSOE, le parti socialiste espagnol. Ce dernier bénéficierait de 27,7 % d’intentions de vote et Podemos seulement de 25 %, perdant 2 points en un mois. L’annonce de parties de son programme, notamment économique, l’exposition médiatique de ses leaders et de ses élections internes, ont eu raison de l’Etat de grâce. La non-participation de Podemos aux élections municipales, stratégiquement pour se réserver pour les élections législatives de novembre 2015, pourrait le desservir et faire du phénomène un feu de paille médiatique.

Nouveau commentaire