Langue
La Clau
Elie Puigmal, maire de Saint-Estève, révèle sans tabou son bulletin de santé
Langue

La réserve concernant la maladie chez les décideurs politiques n’est pas de mise pour le maire de Saint-Estève et conseiller général des Pyrénées-Orientales, Elie Puigmal. Dans un étonnant communiqué de convalescence, l’élu PS, absent des conseils municipaux depuis décembre 2009, a tenu à préciser ce mercredi que le « cancer serait écarté » mais qu’il restait vigilant « face aux côtés sournois de la maladie ». Sans tabou, un responsable politique du Pays Catalan, également vice-président de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération, évoque personnellement une « intervention chirurgicale » effectuée à la mi-février, dans une rupture manifeste avec la pudeur habituelle de ses homologues. Alors que les conseils municipaux de Saint-Estève, menés par l’adjointe Saïda Merasli, prennent dernièrement des allures marathoniennes, dans un manque d’efficacité dû à l’absence du maire, celui-ci sort de sa réserve et « condamne les élus d’opposition ». Pour partie UMP, ces derniers auraient « profité de problèmes médicaux lourds », selon M. Puigmal, et « quitté les conseils municipaux », faute de quorum, interrompant « anti-démocratiquement » la vie politique communale. M. Puigmal prévoit de se reposer « encore quelques temps » avant de reprendre sa ville en main.

Partager