Langue

L’ancien sénateur et président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, René Marquès, anciennement membre de l’UDF, offre son soutien à la candidature de Christian Bourquin. Lui-même ancien président du même Conseil Général et actuel président de la Région Languedoc-Roussillon se projette dans un même mandat de sénateur, comme il l’a communiqué samedi. Ce mardi, le candidat s’est exprimé, en souhaitant défendre les « intérêts des Pyrénées-Orientales mais aussi ceux de la région Languedoc-Roussillon toute entière », dans la supposition implicite que ceux-ci seraient complémentaires ou similaires, mais non pas divergents.

Avouant sans détour l’ambition de sa « carrière », c’est à dire de son parcours politique, M. Bourquin a manifesté son souhait d’agir sur « l’histoire de l’organisation de la France », en précisant « Etre sénateur et Président de Région ? C’est tout à fait complémentaire ». Mais surtout, il a précisé « je sais pouvoir compter sur certaines voix de droite, comme le laisse d’ailleurs entendre mon ami René Marquès ». Effectivement, son prédécesseur à la tête de l’assemblée départementale du Pays Catalan signe un courrier laudateur, en date du 12 mai. Évoquant une « carrure nationale » qu’il considère conférée par un statut de président régional, l’ancien médecin, âgé de 88 ans, cite la « qualité intrinsèque » de Christian Bourquin.

Partager