Langue
La Clau
Elections catalanes: la star du porno María Lapiedra soutient le candidat indépendantiste Laporta
Langue

La campagne officielle en vue de l’élection des députés du Parlement de Catalogne, lancée jeudi soir, accélère les prises de position des principaux candidats, à l’occasion d’un scrutin que le président de la Generalitat de Catalogne, José Montilla, juge « historique ». En effet, après le rétablissement de la même Generalitat en 1977 suite à la mort de Franco, préalablement aux premières élections de Catalogne organisées en 1980, le processus d’autonomie catalan est arrivé à bout. Mais tandis que les socialistes sud-catalans prônent discrètement une structure d’Etat fédérale, à rapprocher de celle de l’Allemagne dans ses grandes lignes, le candidat Artur Mas, de la coalition Convergence et Union (CiU), mise sur le « concert econòmic ». Sur le modèle en vigueur au Pays Basque du Sud, ce schéma fiscal consiste à gérer sur place, à Barcelone et en Catalogne, l’ensemble des recettes fiscales, où seraient décidées les aides fournies au reste de l’Espagne. Ce modèle de quasi-Etat catalan trouve une version ultime, défendue par les formations politiques Gauche Républicaine de Catalogne, Reagrupament, et Solidarité Catalane pour l’Indépendance (SI), créée en 2010, avec pour leader l’ancien président du Barça, Joan Laporta. Ce dernier parti au succès incertain, qui accuse le deuxième de plagiat d’une partie de son programme politique, vient de recevoir le soutien de la star du porno María Lapiedra.

L’engagement de la star du porno catalan envers une formation qui suggère l’entrée d’un Etat catalan au sein de l’Union Européenne paraît fantasque et drolatique pour certains, mais significatif voire déterminant pour d’autres. María Lapiedra, née Maria Pasqual à Mollerussa, dans la région de Lleida, incarne en effet la possibilité d’un parcours espagnol, signalé par un pseudonyme, castillan par mercantilisme, mais en totale compatibilité avec un idéal de souveraineté. La participation de cette diplômée de langue catalane, âgée de 26 ans, à plusieurs meeting de Solidarité Catalane, confirmée cette semaine par le parti, manifeste aussi une peopolisation de la campagne, qui rappelle les engagements de l’actrice pornographique Cicciolina, dès 1979 en Italie. L’indépendance de la Catalogne, marginale et limitée à l’extrême gauche voilà encore quelques années, se voit désormais représentée par une tendance nouvelle, au risque de connotations futiles. Selon le dernier sondage électoral, publié ce vendredi par le Centre d’Etudes Sociologiques espagnol, le candidat Artur Mas, présenté par CiU obtiendrait 38% et soit 59 sièges parlementaires, tandis que le Parti Socialiste de Catalogne, crédité de 23%, en obtiendrait 33. La Gauche Républicaine se contenterait de 10%, et l’entrée de Solidarité Catalane au Parlement de Catalogne serait incertaine.

Partager

Icona de pantalla completa