Langue
La Clau
Deux nouvelles interpellations à Saint-Cyprien dans l’affaire Bouille
Langue

Un mois après l’incarcération provisoire du chef du service d’Urbanisme de la mairie de Saint-Cyprien, Rolland Mantellassi, le 25 février, après sa mis en examen pour “corruption passive” présumée, la justice a procédé ce matin à l’interpellation de deux nouvelles personnes, un agent administratif et un élu, dans le cadre de l’affaire de corruption, détournement de bien sociaux et blanchiment d’argent qui place la commune sous les feux de l’actualité depuis décembre 2008. Le directeur de cabinet et directeur de la station, Rémi Bolte, 42 ans, ainsi que l’adjoint délégué à l’urbanisme et aux actes notariés, Jean-Louis Izard, 64 ans, sont ainsi actuellement interrogés par la Police Judiciaire. A ce jour, sept personnes ont été mises en examen dans le cadre des affaires à tiroirs qui plongent Saint-Cyprien dans une confusion inédite. Les événements de ce début de semaine pourraient renforcer l’instabilité municipale, mise à mal ces dernières semaines malgré les tentatives mises en œuvre par le maire provisoire Pierre Fontvieille, membre de l’UMP, pour s’affirmer dans le leadership d’une commune désormais aux portes de l’implosion politique.

Partager

Icona de pantalla completa