Langue

Parmi ses enseignements, le premier des élections départementales dans les Pyrénées-Orientales aura confirmé l’ancrage du Front National. Mais les résultats historiquement hauts enregistrés aux élections européennes de 2014 dans les communes du Roussillon proches de Perpignan, de 40 à 47 %, se sont amoindris. En revanche, le vote d’extrême droite s’est davantage réparti sur le territoire, à l’exception des régions du Conflent, du Vallespir et de la Cerdagne. Parmi ses performances, l’extrême droite a cependant enregistré un score de 49,32 % à Rigarda, 43,8 % à Villemolaque et 41,47 % à Saint-Genis des fontaines. A Perpignan, l’élan des municipales de 2014 s’est particulièrement confirmé dans le quartier du Vernet, où le bureau Léon Blum a enregistré un résultat de 45.99 %, tandis que le bureau Roudayre recueillait 45,54 % de bulletins pour le parti de Marine Le Pen.

Des candidats inconnus sont en tête

Ce premier tour a aussi ses micro-climats électoraux, à l’instar du résultat du binôme socialiste composé de Bérangère Givanovitch et Jérôme Pasinetti, détenteur de 38,11 % au groupe scolaire Jordi Barre, tout proche du centre-ville de Perpignan. Battu aux municipales de 2014, le conseiller général socialiste sortant Michel Moly a pris sa revanche virtuelle dans sa ville, Collioure, en accomplissant 43,63 % contre le candidat UMP-UDI-CDC Jean-Pierre Romero, à 33,74 %. A Elne, le maire divers droite Yves Barniol et l’ancien maire communiste, Nicolas Garcia, deux enfants du pays, à 30,15 % et 30,89 % respectivement, ont été dépassés sur leur canton d’Illiberis par deux candidats FN inconnus, Jean-Philippe Gaulard et Dominique Regnier, à 32,20 %. Les chiffres remarquables sont encore le record territorial établi par Jean Castex, maire UMP de Prades, titulaire de 42,77 % sur le canton des Pyrénées Catalanes, ou encore l’association politique L’Olivier. Cette dernière, qui n’est pas qualifiée pour le second tour, a effectué une percée à 10,07 % à Villeneuve de la raho, 10,25 % dans le secteur de la gare de Perpignan, ou encore 24,24 % à Baixas, 17,02 % à Calce et 11,34 % à Peyrestortes.

Départementales Pays Catalan : tous les résultats