Langue

La fédération de « Debout la France » dans les Pyrénées-Orientales a réagi ce dimanche 25 janvier à la victoire du parti Syziza aux élections grecques. Dans un communiqué, sa section « Debout les Jeunes » a annoncé un « réveil du peuple ». Elle a non seulement salué le succès du parti de gauche radicale, qui a obtenu 149 sièges, manquant de deux sièges la majorité absolue, mais aussi la performance des Grecs Indépendants. Ce dernier parti, souverainiste, sera la force d’appoint parlementaire de Syriza, selon un accord passé ce lundi 26 janvier entre son dirigeant Panos Kammenos et Alexis Tsipras, l’imminent Premier ministre issu de Syriza.

Un impact électoral en Pays Catalan?

Cette actualité politique majeure fait envie aux partisans de Nicolas Dupont-Aignan, selon lesquels « il n’y a pas de fatalité à subir l’austérité et la pauvreté ». Souhaitant une réplique dans les Pyrénées-Orieltales, ils affirment que le message hellénique « doit être entendu des nord-Catalans lors des prochaines élections départementales de mars ». En emboîtant le pas de la nouvelle entente grecque, Debout la France souhaite « dire non au clientélisme, à la ghettoïsation de nos quartiers, à l’abandon du monde rural, au fatalisme et au déclinisme de nos élus actuels, gauche et droite confondues ».