Langue
La Clau
Covid-19 et immigration: Aliot saisit Castañer sur les centres de rétention
Langue

Le député des Pyrénées-Orientales Louis Aliot a adressé une question au ministre de l’Intérieur, Christophe Castañer, dont le texte a été révélé le 10 avril. Cette interpellation vise les Centres de Rétention Administrative (CRA) et l’immigration, dans le contexte de propagation du Coronavirus, et du confinement. Le parlementaire, membre du membre du Rassemblement National (RN), informe que le Conseil d’Etat a récemment rejeté la demande de deux associations de « soutien aux immigrés », le Gisti et la Cimade, qui exigeaient, pour cause de pandémie, la fermeture temporaire des CRA abritant des étrangers. Or, les 26 centres de rétention français n’abritaient plus que 350 personnes à la mi-mars et 152 le 26 mars, pour un capacité de 1800 places, selon L. Aliot.

Les « SDF étrangers sans papiers », un nouveau concept ?

Louis Aliot observe que les CRA ont été “vidés sans grande médiatisation”, de sorte que “ces étrangers sans papiers se retrouvent aujourd’hui dans la nature (…) au risque d’être contaminés ou même de propager l’épidémie s’ils sont malades”. L’élu d’extrême droite, par ailleurs favorable à l’hydroxychloroquine, évoque le cas de l’interpellation, en Pays Catalan, d’un homme malien “évacué au CRA de Port-La-Nouvelle dans l’Aude puis « libéré », en possession d’un imprimé de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration le classant en SDF !”. Il remet en cause les critères de libération et le suivi de personnes “aujourd’hui dispersées sans aucun contrôle”.

Partager