La Clau
Christian Bourquin annonce « un cancer qui a été pris à temps »

Le conseiller général des Pyrénées-Orientales et Président de la Région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, a effectué ce dimanche une annonce importante au sujet de son bulletin de santé. Opéré en urgence ce lundi 28 février à Montpellier, après diagnostic d’une tumeur sur le rein droit, le successeur de Georges Frêche se remet parfaitement. Mais cette intervention bénigne, qui a comporté l’ablation du rein concerné, révèle désormais, sans équivoque, la présence d’un cancer, avancée par hypothèse dès l’officialisation de l’hospitalisation. Cette affirmation, rendue officielle par le quotidien Midi Libre, sous la forme « un cancer qui a été pris à temps », choisie par l’intéressé, est le résultat d’une analyse du rein défectueux, dont le dysfonctionnement avait provoqué de grandes douleurs au bas du dos de M. Bourquin, entre le mercredi 23 et le jeudi 24 février.

Le convalescent, qui a quitté l’unité de soins continue d’urologie du Centre Hospitalier Universitaire Régional Universitaire de Montpellier, devrait être parfaitement opérationnel à compter de lundi prochain, le 14 mars, et non dès le milieu de la semaine prochaine, comme précédemment annoncé par le service communication de l’institution régionale. A 56 ans, la tête forte du Parti Socialiste du Pays Catalan et du Languedoc-Roussillon, dont il reste encore écarté, ne pourra pas s’investir comme il l’aurait souhaité dans la fin de la campagne électorale pour le scrutin cantonal. En Pays Catalan, l’ensemble des 16 candidats socialistes ont été invités à se prévaloir intégralement de son appui.

Partager

Icona de pantalla completa