Langue

L’évidence est arrivée sur les documents de communication socialistes préalables aux élections cantonales dans les Pyrénées-Orientales. Le logo du Parti Socialiste, évité pendant depuis près d’un an par la majorité des dirigeants du parti en Pays Catalan, refait surface, après avoir été d’abord progressivement réintroduit sur les banderoles des nombreuses manifestations de l’automne dernier. Sous le slogan « Le changement continue avec Christian Bourquin », les candidats en lice pour le scrutin, prévu les 20 et 27 mars, retrouvent la couleur rose, assortie d’un gris, et collent sur leurs tracts l’insigne au poing et à la rose, adopté par François Mitterand en 1971. Ce début de campagne graphique s’accompagnera ce lundi 17 janvier à Perpignan d’une visite personnalisée de Christian Bourquin. Fort d’une nouvelle aura de président de la Région Languedoc-Roussillon, l’ancien président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales se joindra à l’actuelle présidente, Hermeline Malherbe, pour soutenir deux candidates. Décidément décidé à transmettre le pouvoir d’abord aux femmes, M. Bourquin soutiendra Caroline Bernard, officiellement « candidate du Parti Socialiste sur le canton Perpignan 7 », et Agnès Carayol Froger, également candidate, sur le canton Perpignan 1. Cet appui, qui se manifestera dans les cantons respectifs des prétendantes, se déroulera au nom du PS, mais sans étiquette officielle pour son homme fort en Pays Catalan et en Languedoc-Roussillon, preuve de son imminente ré-incorporation. Le président Bourquin, qui souhaite faire de son accession à la tête de l’exécutif régional, en novembre dernier, le point de référence des candidats de proximité, a été exclu du PS le 23 février 2010.

Partager