Langue

Le président socialiste du Gouvernement de Catalogne, José Montilla, a fait cesser le mystère, ce mardi, en dévoilant la date du 28 novembre comme celle de la prochaine élection présidentielle catalane, à travers le Parlement de Catalogne. Selon M. Montilla, qui s’exprimait lors d’un acte institutionnel, ce scrutin figurera « parmi les plus importants » de « l’histoire récente » de la Catalogne, dans un contexte de persistance de la crise et de montée du sentiment independentiste. Exigeant à ses adversaires un débat politique « de haut niveau », le président en fonctions depuis 2006 a jugé le 28 Novembre comme une date décisive pour « le destin du pays, pour la prochaine génération ». Segons un sondage publié dimanche par le journal La Vanguardia, le Parti socialiste de Catalogne (PSC), crédité de seulement 21 % des suffrages, perdrait ce prochain scrutin. Après avoir démontré un certain immobilisme face à crise et une accointance ambigüe, malgré les coupes franches effectuées par l’Etat espagnol au statut d’autonomie catalan, avec le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol de José Luis Rodriguez Zapatero, le PSC serait largement battu par la rassurante coalition nationaliste catalane Convergence et Union, créditée de 38,9% dels voix. Au plan symbolique, le jour de ces élections du Parlement de Catalogne se déroulera un match Barça-Madrid, dans le cadre de la ligue espagnole de football.

Partager