Langue

Les difficultés économiques et l’incertitude, accentuées dans les Pyrénées-Orientales, suscitent une réaction du parti Convergence Démocratique de Catalogne. Dans un communiqué lapidaire, intitulé « 30.000 chômeurs, 100.000 RSA : jusqu’où ira le Pays Catalan ? », les centristes calculent que le dispositif du Revenu de Solidarité Active (RSA), en vigueur le 1er juin, pourrait concerner « 22% de la population, soit 100.000 personnes », tandis que le nombre de demandeurs d’emploi « tutoie les 30.000 ». Prenant pour autre jauge économique le nombre de personnes accueillies par les Restaurants du Cœur du Pays Catalan, CDC annonce pour bientôt « le million de repas annuellement servis », autant d’éléments constitutifs d’une « situation qui nous rapproche lentement des DOM-TOM ». Le parti pour la région catalane juge opportun, dans le « grave contexte actuel », de réunir tous les acteurs politiques, institutionnels et économiques, pour « mettre en place une dynamique » et « éviter le pire », car, selon ses dirigeants, « Être un pays d’inactifs n’est pas une vocation digne ». CDC, parti créé en 1974 à Barcelone, puis établi en 2006 au Nord des Albères, dispose d’un seul élu à Perpignan, Jordi Vera, et d’un seul maire sur le territoire, Jean-Jacques Rouch, à Thuès-entre-valls.

Partager