Langue
La Clau
Catalogne: le gouvernement espagnol déploie sa stratégie anti-indépendantiste
Langue

La conférence de presse qu’a donné ce vendredi la vice-présidente du gouvernement espagnol Soraya Sáenz de Santamaría a permis de préciser la position de Madrid par rapport à la Catalogne et son défi indépendantiste. En revendiquant que le gouvernement espagnol « est aussi le gouvernement de Catalogne » et qu’elle souhaite à présent « parler aux catalans sans intermédiaires », elle a défendu toutes les actions directes que mène le gouvernement espagnol en Catalogne. A propos des poursuites judiciaires contre le président Artur Mas, elle a seulement précisé que ce dernier « n’obéit pas à la loi » en utilisant « la politique comme excuse », avant d’annoncer que le premier ministre espagnol Mariano Rajoy se déplacera en Catalogne la semaine prochaine avec ses ministres, mais sans rencontrer le Président Mas, pour parler directement avec les Catalans.

En méprisant institutionnellement le gouvernement catalan, le Partido Popular déploie sa stratégie face au processus d’indépendance. Les diverses lois votées depuis le début du mandat en 2011, comme la nouvelle loi sur l’enseignement, ainsi que l’étouffement financier du gouvernement catalan, n’ont cessé d’alimenter le sentiment indépendantiste dans la communauté autonome ; le fait aujourd’hui de traiter le président de la Catalogne comme un simple agent de l’État espagnol et de souhaiter parler aux Catalans sans intermédiaire va totalement à l’encontre de la conception traditionnelle du rapport Catalogne-Espagne, inauguré dès 1980 par l’ancien président Jordi Pujol. Un pari risqué, puisqu’il devrait provoquer une certaine radicalisation des positions, et pourrait renforcer le vote indépendantiste en Catalogne.

Partager

Icona de pantalla completa