La Clau
Cantonales de la Salanque: le soutien du PS au Modem énerve la gauche

A 72 heures du premier tour des élections cantonales partielles de Saint-Laurent de la Salanque, le soutien du Parti Socialiste des Pyrénées-Orientales au candidat Joseph Puig, appartenant au Mouvement Démocrate, n’a pas finir d’énerver. Ce mercredi, tout comme le Nouveau Parti Anticapitaliste précédemment, les « Verts – Europe Ecologie Pays Catalan » ont apporté leur soutien au communiste Jean Vilert, qu’ils jugent être « l’unique candidat de gauche », tout en dénonçant des « manœuvres clientélistes » d’un « Parti Socialiste local inféodé ». Pour sa part, le chef de file des partisans de Ségolène Royal, Jean Bigorre, a également annoncé sa sympathie pour le même candidat Vilert, candidat de la gauche unie aux élections municipales de 2008 à Saint-Laurent-de-la-Salanque. Pour le scrutin à venir, l’alliance incroyable entre le PS orthodoxe et le centre, objectivement condamnée à Paris par la direction du parti de Martine Aubry, est cependant tolérée localement, à l’instar de l’alliance PS-Modem en vigueur à la mairie de Lille, détenue par cette dernière. Le premier tour des cantonales du secteur de la Salanque, au Nord du Pays Catalan, confirme la position française, en contraste face aux frontières des gauches européennes, situées plus à droite que la gauche française.

Partager

Icona de pantalla completa