Langue

Le candidat de l’UMP Bernard Dupont et le candidat Henri Valls, membre du même parti, mais sans investiture, seront seuls en lice au second tour de l’élection municipale de Canet, prévu ce dimanche. Ce lundi, le socialiste Jean-Jacques Gueffier, qui a obtenu le faible score de 13,61% au premier tout, a choisi de se retirer de la course. Sans donner une quelconque consigne de vote générale au nom des 33 noms de sa liste, « Union républicaine pour Canet », qui a concouru sans étiquette, M. Gueffier n’a aucunement dissimulé, ce lundi, sa volonté de soutenir personnellement M. Valls. Cette élection vise directement l’héritage d’Arlette Franco, député-maire décédée le 31 mars, qui a eu les deux hommes pour adjoints, chacun revendiquant une légitimité. Le premier, Bernard Dupont, a accédé seulement fin 2008 à la fonction de numéro 2 de la ville de Canet, mais bénéficie de la machine UMP, tandis que le second mise sur son antériorité politique et sur un report de voix incertain de M. Gueffier sur son nom. Lors d’un vote interne à l’UMP catalane, le 9 avril dernier, pour l’investiture canétoise, Bernard Dupont avait recueilli 85 voix tandis qu’Henri Valls en obtenait 67 sur un total de 155 votants.

Partager