Langue
La Clau
Discorde entre ERC et CiU sur l’agenda indépendantiste de Catalogne
Langue

La suite de l’agenda indépendantiste catalan est dans la nébuleuse, après une semaine d’entretiens menés par Artur Mas, guidé par la coalition politique qu’il préside, Convergence et Union (CiU), de centre-droit. Le président du gouvernement autonome a rencontré la Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), le puissant mouvement Òmnium Cultural, l’organisation citoyenne Assemblée Nationale Catalane et l’Association des Communes pour l’Indépendance. Le 25 novembre 2014, à Barcelone, il exposait à 3000 personnes un plan vers la souveraineté débutant par des élections sur l’autodétermination. Une liste unique, soutenue par les formations pro-indépendance, devait accueillir des personnalités indépendantes. La victoire viendrait et des relations ordinaires entre un Etat catalan et l’ONU seraient bâties sous 18 mois. Le 30 décembre 2014, il prévoyait des « décisions compliquées« et à « risques » début 2015. Mais ce vendredi 9 janvier s’est révélée la discorde entre Artur Mas et ERC. Le président suggère toujours la liste unique et une échéance en mars, mais elle pourrait être reportée à l’automne, comporter deux listes souverainistes et intervenir après la rédaction d’une Constitution au Parlement de Catalogne. ERC, qui anticipe un éventuel Etat catalan, semble redouter d’être dépassé par CiU.

Partager

Icona de pantalla completa